De la roche à la ruche : Englobe a redonné vie à l’ancienne mine Jeffrey

8 juin 2021

Olivier Sylvestre, directeur régional, Centres de traitement de sol et de la biomasse pour la région de l’Estrie, nous parle du projet de revégétalisation de la Mine Jeffrey, une ancienne mine d’amiante située dans la ville de Val-des-Sources (anciennement connue sous le nom d’Asbestos). Le projet, débuté en 2004, est toujours en cours aujourd’hui.

« Le site de la mine ressemblait à la surface de la lune, se rappelle Olivier. Aujourd’hui, nous en avons fait une prairie de 250 hectares! »

En quoi consistait le projet de revégétalisation?

Après la fermeture d’une mine commence le travail de revégétalisation. L’objectif est alors de reverdir le site.

Un projet de végétalisation de site dégradé consiste à remettre de la biomasse sur une surface ne pouvant abriter de la végétation sans aide ou dans un lapse de temps très long.

L’équipe d’Olivier a créé un sol à partir de matières résiduelles fertilisantes (MRF) permettant de faire pousser de la biomasse (ou de la matière organique) que nous pouvons l’imaginer être utilisée dans des projets divers, tels qu’agricoles ou de l’énergie. Voici comment ils ont réussi à le faire.

Quand les déchets des uns deviennent source de richesse pour les autres

En mélangeant différentes sources de biomasse dans des proportions agronomiques intéressantes, nous produisons une matrice de matières organiques très fertile qui est épandue sur les surfaces minières. Le site est par la suite ensemencé et, éventuellement, reboisé.

Notre projet utilise des MRF et des sols faiblement décontaminés de niveau AB (grade résidentiel) afin de créer une matrice de croissance permettant de faire pousser de la végétation sur les sites stériles de la Mine Jeffrey. Ce faisant, nous valorisons des matières résiduelles organiques et des sols faiblement contaminés.

  • Les MRF sont principalement des matières carbonées telles que des boues de désencrage d’usine de pâte et papier ainsi que des boues de station d’épuration riche en azote, plus communément appelées biosolide.
  • Les matières calciques résiduelles sont essentiellement des cendres d’incinérateur à biomasse, des boues de gypse ou autre.

C’est ainsi que depuis le début du projet de la Mine Jeffrey, nous avons valorisé plusieurs centaines de milliers de tonnes de MRF et végétalisé plus de 250 hectares de sol minier stérile.

Des spécialistes Englobe de la biodiversité ont étudié les impacts du projet de végétalisation de la Mine Jeffrey. Les résultats sont impressionnants tant sur la flore que sur la faune! Ils ont observé le retour des insectes, des reptiles et des oiseaux. Ravi de ces résultats, Olivier s’est demandé ce qu’il pouvait faire pour aller encore plus loin…

Par ici les abeilles!

Dans notre article à l’occasion du Jour de la Terre, nous annoncions le partenariat d’Englobe avec Alvéole, une entreprise québécoise d’apiculture et de production de miel. Olivier a eu l’idée d’introduire des abeilles sur le site de la mine, afin qu’elles contribuent à la végétalisation par la pollinisation. Englobe travaille donc avec une miellerie qui s’occupe de fournir les abeilles et nous donne du miel issu de notre projet de végétalisation.

L’initiative provoque l’engouement au sein de la population locale – à tel point qu’Olivier a proposé à des brasseurs de la région de cocréer une bière brune au miel! Est-ce que cela marque les débuts d’Englobe dans l’industrie brassicole? Une chose est certaine, la vie est revenue sur le site de la Mine Jeffrey!

Quelle est la suite des choses?

La Ville de Val-des-Sources, qui possède une partie des terres sur lesquelles se trouve la Mine Jeffrey, souhaite continuer de collaborer avec Englobe afin de revitaliser le lieu. Les projets sont nombreux : aménagement d’une piste cyclable, d’une place centrale et d’un marché public. Sans oublier le festival du « slackline » qui tiendra sa troisième édition en 2021. Cette nouvelle attraction locale, pour laquelle Englobe est fière d’avoir collaboré, permet notamment de voir des funambules traverser les deux kilomètres qui séparent les extrémités du puit minier. Par ailleurs, des installations sont en construction à proximité de la mine en vue de transformer ce qu’il reste de roches d’amiante en magnésium. Bref, Olivier et son équipe ne manqueront pas de projets collaboratifs!

« C’est un véritable cercle d’entraide, conclut Olivier. Toutes les personnes qui visitent le site sont éblouies du résultat. Je suis extrêmement fier de ce que nous avons réussi à faire avec des déchets organiques. »


Saviez-vous qu’Englobe gère plus de 500 000 tonnes métriques de matières résiduelles fertilisantes (MRF) organiques par année, issue notamment des papetières locales, des matières compostables et des stations d’épuration des eaux municipales!   


Englobe crée une boucle locale pour le développement durable

L’équipe des centres de traitement fixes d’Englobe gère quatre sites en Estrie dont le traitement des sols à Sherbrooke, le site centre régional de valorisation de la biomasse à Bury, l’approvisionnement en boues à l’usine de co-génération de Kruger à Bromptonville et, bien sûr, le projet de végétalisation de la Mine Jeffrey à Val-des-Sources.

La synergie créée entre les différents centres qui contribuent à leur manière à la revégétalisation du site de la Mine Jeffrey a généré une idée ingénieuse : un plan visant à intégrer les quatre sites à une boucle de développement durable.

  • Les boues issues de l’usine de pâte et papier fournissent une matière de premier choix pour produire un engrais organique riche, dont la plupart est valorisée auprès des agriculteurs locaux. En effet, ce sont des matières prisées des agriculteurs pour leur haute teneur en minéraux et en carbone.
  • La balance qui ne sert pas à l’agriculture pour des raisons de saisonnalité, est envoyée au site de l’ancienne Mine Jeffrey. Combiné à des biosolides en vertu d’un contrat avec des municipalités de la région, ce mélange forme un substrat fertile idéal pour la végétalisation de la mine.

Contrairement aux terres agricoles qui deviennent boueuses et arables au printemps et à l’automne, le sol rocheux de la mine supporte le poids d’énormes camions remplis de matières résiduelles fertilisantes. Cet avantage, bien qu’inattendu, est une excellente nouvelle qui facilite sans aucun doute les opérations d’Englobe.


Photo : Michael Madsen

« Véritable entreprise citoyenne et responsable, Englobe bénéficie de l’appui de la population locale pour participer au développement économique de la région. » explique Olivier.

Aujourd’hui, nous sommes les fiers commanditaires du tournoi de golf annuel du maire, de la Fête des gourmands et d’un événement singulier qui gagne en notoriété au Québec : le Slackfest. Durant ce festival, une slackline (sangle élastique) de deux kilomètres est suspendue au-dessus du puit minier de l’ancienne Mine Jeffrey, et les plus hardis sont invités à en faire la traversée! Musique, petite restauration, boissons et jeux animent le Slackfest, qui détient le Record Guinness de la plus longue slackline du monde.


À propos d’Englobe

Vous souhaitez en savoir plus sur ce que pourrait être une carrière chez Englobe ? Visitez notre section Carrières en ligne à l’adresse https://jobs.englobecorp.com/

Englobe Corp. est un leader canadien dans les domaines de l’environnement, de l’ingénierie, du traitement des sols et de la biomasse ainsi que dans la gestion de la qualité et de l’intégrité des actifs. Présent sur 64 sites au Canada ainsi que sur 5 sites au Royaume-Uni et en France, l’équipe d’Englobe compte 2 400 ressources, dont des ingénieurs, des professionnels, des techniciens et du personnel de soutien technique.

Depuis plus de 60 ans, l’entreprise effectue des enquêtes, des inspections, des essais, des analyses, des évaluations, la supervision et le suivi des travaux pour ses clients.

Coordonnées


1 866 981-0191


1 800 647-8947

info@englobecorp.com


Tous droits réservés © Englobe, 2021