Femmes membres de la haute direction : rencontrez les femmes d’Englobe qui vont de l’avant avec détermination

8 mars 2021

Alors que les postes de direction dans le monde corporatif sont, encore en grande majorité, occupés par des hommes et en particulier dans les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM), certaines femmes ont su se hisser au plus haut niveau de direction et sont désormais une force de changement positif.

En fait, selon le rapport mondial 2020 sur l’écart entre les sexes, une partie de la réponse à l’accélération de la parité entre les sexes réside dans l’augmentation du nombre de femmes occupant des postes de direction.  Cela aurait notamment un impact considérable sur le progrès social et la croissance des pays.

Le raisonnement est simple. Les femmes qui accèdent à des postes de direction deviennent des modèles et des mentors pour les jeunes filles et les autres femmes. Leurs succès inspirants et motivants, elles montrent aux autres femmes d’une organisation comment elles peuvent, elles aussi, mener une carrière au sommet.

Plus que de simples modèles critiques, ces femmes sont également dans une position favorable pour influencer la prise de décision au plus haut niveau qui, en fin de compte, ouvre la voie à l’égalité des sexes. La haute direction soutient les programmes d’inclusion et de diversité qui proposent des stratégies concrètes pour surmonter le découragement, éviter l’épuisement professionnel, entretenir les alliés et favoriser le réseautage. Tant d’éléments vitaux pourmettre les postes de direction à la portée d’un plus grand nombre de femmes.

Donc, si la solution pour combler l’écart entre les sexes, ou du moins une partie de celui-ci, est d’augmenter le nombre de femmes aux postes de direction, où sont-elles ? Qui sont-elles ? 

Chez Englobe, 31 % de nos employés et 19 % de nos gestionnaires, au niveau des directeurs et au-delà, sont des femmes. Nous sommes très fiers de la contribution quotidienne des femmes de notre équipe et nous sommes conscients de la valeur inestimable d’avoir un lieu de travail diversifié et inclusif.

Mais nous savons que nous pouvons en faire encore davantage et notamment pour faire progresser davantage de femmes d’origines ethniques diverses vers des postes de direction. C’est un défi que nous avons choisi de relever.

 

Questions-Réponses avec nos femmes membres de la haute direction

Parmi les 19 % de femmes gestionnaires chez Englobe, nous aimerions vous présenter Marie-France, Karine, Caroline et Julia. Ces femmes inspirantes travaillent chaque jour au sein de la haute direction d’Englobe pour faire une différence.

En cette journée internationale des femmes, nous voulions savoir comment elles défendent l’inclusion et la diversité au sein de notre organisation.

Marie-France est une gestionnaire stratégique qui a plus de 15 ans d’expérience au niveau de la direction et qui a fait ses preuves pour surmonter des défis complexes. Elle est très appréciée pour ses capacités de gestion du changement, son engagement à fournir une efficacité opérationnelle qui répond aux objectifs organisationnels et à aligner les parties prenantes sur les mêmes valeurs et objectifs.

Q : Quelle est votre vision de la diversité dans une société de conseil en ingénierie comme Englobe ?

R : Notre objectif est d’avoir une main-d’œuvre diversifiée à la fois pour attirer de nouveaux talents mais aussi pour constituer des équipes solides à l’interne. En encourageant la diversité à tous les niveaux, nous pouvons faciliter l’échange d’idées et de points de vueafin de constamment repousser les limites et faire progresser notre entreprise, nos clients et nos employés.

Comme nous le savons, l’ingénierie demeure un milieu très masculin. Je suis convaincue qu’Englobe en étant attentif à la diversité de ses équipes, contribue à changer cette réalité  dans les professions STIM. Cela commence par aider davantage de femmes, y compris celles d’origines ethniques diverses, à accéder à des postes de gestion opérationnels. Nous devons continuer notre engagement sur ce point et établir des plans de carrière pour aider les femmes de notre organisation à progresser et à accéder à des postes de direction.

Je crois également qu’en tant qu’organisation, nous pouvons jouer un rôle pour promouvoir les métiers STIM dans les écoles secondaires afin d’inciter davantage de jeunes filles à choisir avec fierté ce type de carrière.

Karine dirige une équipe qui supervise les affaires juridiques au Canada et apporte son soutien aux divisions européennes d’Englobe au Royaume-Uni et en France. Afin de s’assurer une conformité de haute qualité et l’excellence des affaires juridiques de chaque projet d’Englobe, avec son équipe, elle travaille en étroite collaboration avec les opérations de chaque division et assure la surveillance juridique des contrats, des propositions, des litiges et des fusions et acquisitions. Elle fournit également des conseils sur la conformité et la gestion des risques concernant les activités commerciales de l’entreprise.

Q : Comment géreriez-vous une situation où un collègue serait culturellement insensible, sexiste, raciste ou homophobe ?

R : En tant que membre de la haute direction et collègue, j’ai le devoir de m’assurer que chacun de mes collègues se sentent psychologiquement en sécurité au travail et d’intervenir dans les situations difficiles, quelques soient leur nature.

Lorsque vous occupez un poste de gestion, vous avez d’autant plus l’obligation de veiller à ce que l’équipe comprenne que la discrimination, quelle qu’elle soit, n’a pas sa place sur le lieu de travail. Et soyons clairs, cela n’a pas sa place chez Englobe. Pour moi, ce message doit être limpide comme de l’eau claire : nous ne tolérons pas ce type de comportement et nous n’accepterons pas que ce type de situation se reproduise.

Les gens ne comprennent pas toujours l’impact de leur comportement et ne réfléchissent pas toujours à l’avance à ce qu’ils disent. En tant que gestionnaire, nous devons encourager un dialogue ouvert et honnête pour éviter de répéter les mêmes erreurs. Cela signifie également qu’il faut créer la possibilité de tirer les leçons des erreurs, de fixer des attentes claires et d’apporter des changements positifs.

Caroline est responsable de la gestion des stratégies, plans et initiatives de communication et de marque pour toutes les activités d’Englobe. Elle collabore étroitement avec les équipes opérationnelles pour développer et déployer des stratégies de marketing et de communication pour toutes les entreprises canadiennes et européennes. Elle a une expérience inégalée dans la conduite d’efforts de communication essentiels à la mission de l’entreprise, y compris la gestion du changement et de la marque, les fusions et acquisitions et les annonces organisationnelles stratégiques.

Q : Décrivez le climat de la diversité dans votre position actuelle. Quel impact avez-vous eu sur ce climat ?

R : Chez Englobe, nous avons le privilège de travailler dans un environnement ouvert qui accueille la diversité et l’inclusion. Nous avons la confiance nécessaire et surtout la possibilité d’en parler et de participer à la création de notre vision d’avenir en ce sens.

À mon avis, la diversité et l’inclusion ne sont pas une question de statistique. C’est une question d’avenir d’entreprise, d’avoir l’audace de se permettre d’innover et voir les choses autrement. Le milieu de l’ingénierie est résolument masculin, mais à chaque jour nous avons la possibilité d’influencer et changer les choses par nos actions et décisions. Bâtir une culture inclusive, c’est bâtir la société de demain.

Julia dirige depuis 2016 la division britannique d’Englobe, Celtic Technologies et Biogénie. Sous sa direction, l’entreprise est devenue l’un des principaux acteurs de travaux d’assainissement et de réhabilitation de friches industrielles au Royaume-Uni, ainsi que le plus grand exploitant d’installations de traitement des sols du pays.

Q : Que signifie pour vous l’engagement en faveur de la diversité ? Comment avez-vous démontré cet engagement ?

R : Seulement 15 % de la main-d’œuvre en construction au Royaume-Uni  et ce malgré une pénurie de main d’œuvre largement connue dans le secteur. Il y a beaucoup à faire pour changer ces statistiques et encourager plus de femmes à travailler dans ce secteur. L’industrie sera plus riche (et pas seulement financièrement) grâce à cette diversité. Trop souvent, je suis la seule femme dans les réunions d’affaires.

J’espère servir de modèle aux autres femmes pour leur montrer qu’il est possible d’occuper des postes de haute direction dans l’industrie et d’avoir une famille. J’ai à cœur de soutenir et de guider les femmes dans l’entreprise et je veille au développement de leur carrière. Je suis particulièrement attentive à ce que les femmes puissent retourner au travail après avoir eu des enfants, afin que nous ne perdions pas leurs précieuses compétences.

J’ai la chance de travailler dans une entreprise où je n’ai pas le sentiment d’être traitée différemment en fonction de mon sexe et comme nous changeons les stéréotypes, je suis sûre que lorsque ma fille sera assez âgée pour faire carrière dans l’industrie, celle-ci sera plus paritaire.


Choisir de relever des défis, de diriger et d’inspirer les autres. Ça vous ressemble ? 

Nous avons l’emploi parfait pour vous. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce à quoi pourrait ressembler pour vous une carrière au sein de l’équipe Englobe, consultez notre section Carrières en ligne à l’adresse  https://englobecorp.com/canada/fr/carrieres

Coordonnées


1 866 981-0191


1 800 647-8947

info@englobecorp.com


Tous droits réservés © Englobe, 2021