Le travail sur les espèces en péril aide l’environnement

23 juillet 2021

Englobe a effectué des relevés d’espèces en péril (SAR) dans tout le pays, y compris dans diverses régions éloignées et nordiques. Ces relevés peuvent être demandés pour plusieurs raisons, notamment pour créer des inventaires biologiques dans le cadre d’évaluations des incidences environnementales et pour assurer la conformité aux règlements provinciaux et fédéraux sur les espèces en péril.

Michaela Haring, M.Sc., P.Bio. est une biologiste qui travaille à partir de notre bureau de Sudbury, en Ontario, mais elle consulte et collabore sur différents projets partout au Canada. Elle possède une vaste expérience dans la réalisation de travaux biologiques sur le terrain et d’études sur la faune pour divers projets, notamment des relevés d’oiseaux nicheurs, des dénombrements d’oiseaux, des évaluations de l’habitat et des populations de poissons, des études de base et des relevés d’espèces en péril.

« La principale façon dont le travail sur les espèces en péril aide l’environnement est d’assurer la protection des espèces vulnérables qui pourraient autrement disparaître si nous n’intervenons pas », explique Michaela.

Récemment, notre équipe s’est attaquée à des études d’inventaire des chauves-souris sur diverses propriétés de la base canadienne d’Esquimalt, sur la côte de la Colombie-Britannique. Le travail comprend une évaluation détaillée de l’habitat et une surveillance acoustique des chauves-souris.

Vous voulez en savoir plus sur les chauves-souris ? Michaela a quelques faits à partager.

Le saviez-vous ?

Les chauves-souris sont les seuls mammifères volants au monde.

Le déclin de plusieurs espèces de chauves-souris a été attribué à une maladie connue sous le nom de syndrome du nez blanc. Ce nom fait référence à un champignon blanc qui se développe sur le nez et le corps des chauves-souris. Cette maladie provoque des changements chez les chauves-souris qui les rendent plus actives que d’habitude et les font brûler les graisses dont elles ont besoin pour survivre à l’hiver.

Les chauves-souris sont insectivores et peuvent consommer tout leur poids d’insectes en une nuit (ce qui leur permet de lutter contre les moustiques en été). Si vous vivez à la campagne ou dans une zone sujette aux mites ou aux moustiques, vous pouvez même acheter ou construire une maison pour chauves-souris afin de les encourager à s’y installer et ainsi réduire votre population d’insectes. En fonction de la taille et de l’espace disponible sur les murs de votre maison, de votre garage ou de votre grange, les maisons pour chauves-souris peuvent accueillir jusqu’à 50, voire 100 chauves-souris ! Les maisons pour chauves-souris sont un moyen durable et sans produits chimiques de débarrasser votre espace extérieur des prédateurs estivaux. (Source)


« C’est une image générée par le programme que nous utilisons pour analyser les cris des chauves-souris. Cette image spécifique est celle d’une grande chauve-souris brune dans la séquence de la « phase d’approche » de leur cri qui est utilisé dans la poursuite des proies. »

Coordonnées


1 866 981-0191


1 800 647-8947

info@englobecorp.com


Tous droits réservés © Englobe, 2021